Antoinette Fouque, la naissance du MLF - francetv éducation

Antoinette Fouque, la naissance du MLF - francetv éducation

L'éditrice ouvre une première boutique dans le sixième arrondissement de Paris. Là, elle vend toute la littérature féminine de l’époque. Totalisant des centaines d'ouvrages dédiés à la pensée des femmes, la société d’édition d’Antoinette Fouque perme (Francetv)t à de nombreux écrivains de sortir de l'anonymat. Espaces d’échanges, les boutiques de livres inaugurées par l'écrivaine restent ouvertes jusqu'à minuit. Les Editions des femmes permettent à Antoinette Fouque de défendre la force littéraire des femmes.

Son engagement politique, l'AFD

Antoinette Fouque entre en campagne sur la liste des radicaux de gauche pour les élections européennes, elle siège à Strasbourg de 1994 à 1999. L'AFD (Alliance des Femmes pour la Démocratie) créée par la militante est toujours active aujourd’hui et se positionne à gauche. A l'occasion des 200 ans de la déclaration des droits de l’homme, Antoinette Fouque lance l’Alliance des Femmes pour la Démocratie. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie soutient la notion d'égalité.

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

De ses années passées dans un quartier prolétaire, Antoinette Fouque gardera toute sa vie un enracinement politique marqué à gauche. Elle se retrouve confrontée aux complications qu’une femme rencontre lorsqu’elle assume ses mission de femme et de mère tout en exerçant une profession lorsqu'elle donne naissance à son premier enfant en 1964. Antoinette Fouque suit dans un premier temps des études supérieures dans les Bouches-du-Rhône avant de poursuivre à La Sorbonne pour des études de Lettres. La Marseillaise est toujours étudiante lorsqu'elle se marie avec René Fouque. C'est dans un quartier populaire de Marseille que se déroule son enfance.

Antoinette Fouque rencontre Jacques Lacan, le réputé psychanalyste dans les années soixante. Diplômée d’études supérieures de Lettres, la jeune femme s'est lancée dans l'enseignement. Dès le début des années 70 à l'université de Vincennes, Antoinette Fouque participe à une UV illégale au sujet de la sexualité de la femme sous la houlette de Luce Irigaray, philosophe féministe. C’est elle qui a créé le cercle Psychanalyse et Politique, l'un des courants du mouvement MLF.

Articles